Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • De l'urgence d'être conservateur, de Roger Scruton

    Sir Roger Scruton est un philosophe anglais né à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. On lui doit une cinquantaine d'ouvrages, la plupart à caractère politique – même lorsqu'ils s'intitulent Sexual Desire –, qui en ont fait un des plus éminents intellectuels britanniques de notre temps. À vrai dire, certains le considèrent comme le penseur anglais le plus important depuis Edmund Burke, le fondateur du conservatisme anglais. Le lecteur français se demandera peut-être alors pourquoi il n'a jamais entendu parler de lui, mais qu'il ne s'en étonne pas : s'il n'est pas rare d'être conservateur, il l'est en revanche bien plus d'être un intellectuel conservateur, car l'intellectuel moyen est mû par un besoin pathologique d'échapper aux conventions, or ceux d'aujourd'hui croient encore que la rébellion au système se joue dans le camp progressiste (« The convention is to be hostile to conventions », dira non sans humour Scruton lors d'un entretien). L'homme est donc un conservateur établi en ce qu'il est à la fois reconnu pour son talent, et souvent ignoré pour la même raison. Ceci étant dit, et c'est la donnée la plus importante de cette entrée en matière, il n'appartient pas à n'importe quelle famille de conservateurs. C'est un conservateur… libéral.

     

    Félix Croissant, pour le SOCLE

    La critique positive de L'Urgence d'être conservateur au format .pdf

    Lire la suite