Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yves-marie adeline

  • Le Royalisme en questions, d'Yves-Marie Adeline

    Yves-Marie Adeline est un universitaire, écrivain, et essayiste français né en 1960. Royaliste de famille, il a d'abord laissé parler sa fibre artistique, en devenant docteur ès Sciences de l'Art à Paris 1, enseignant à l'université de Poitiers pendant ses premières années, et écrivant une demi-douzaine de recueils de poèmes. Au début des années 90, mû par un besoin viscéral de s'engager enfin dans la politique, il est devenu directeur de cabinet de l'ancien ministre et sénateur centriste Jean Arthuis. Mais ce n'était pas apparemment pas suffisant. En 2001, il a fini par créer la formation politique Alliance Royale, concrétisant son aspiration à sortir le monarchisme de son apathie romantique pour l'intégrer au réel, celui du combat politique. Il ne vise rien de moins que la restauration, et, pour ce faire, l'instauration d'une monarchie moderne prenant comme base de départ la constitution de la Vème République, en passant par une approche strictement électorale. Les résultats désastreux aux élections, en plus d'être éminemment logiques, ne font qu'appuyer ses propos : les Royalistes sont, depuis très longtemps, hors du coup. Anachroniques, inaudibles, démantibulés par deux siècles de propagande républicaine qui a réussi à installer son système… comme une évidence. Et ce propos, Adeline l'a exprimé à travers plusieurs essais, dont le présent, présenté comme son plus complet.

     

    Félix Croissant, pour le SOCLE

    La critique positive du Royalisme en questions au format .pdf

     

    Lire la suite

  • Philosophie de la royauté, d'Yves-Marie Adeline

    Yves-Marie Adeline est un universitaire, écrivain, et essayiste français né en 1960. On doit à ce royaliste de sang la formation politique Alliance Royale, concrétisant son aspiration à sortir le monarchisme de son apathie pour l'intégrer au réel, celui du combat politique, et donc à notre époque. Cette démarche a animé l'essentiel de ses essais. Son approche pragmatique de la mouvance royaliste l'a établi : Adeline préfère la réflexion politique aux considérations métaphysiques. Aussi le titre de son nouveau livre est-il un peu trompeur : dans Philosophie de la Royauté, il limitera l'exercice de la philosophie à la seule anthropologie. "Les exaltations rationalistes, écrit-il, d'une philosophie moderne devenue mythomane parce qu'avide de vérités inaccessibles ont sans doute provoqué plus de dommages au domaine moral et politique que la seule ignorance de nous-mêmes, puisque c'est précisément en acceptant cette ignorance que l'on peut fonder une sagesse." Adeline l'a très bien compris, et c'est ce qui rend son ouvrage suffisamment accessible au lecteur n'ayant pas une culture philosophique avancée.

     

    Félix Croissant, pour le SOCLE

    La critique positive (version longue) de Philosophie de la royauté au format .pdf

     

    Lire la suite